Les trois qualités du développeur : impatience, paresse et orgueil

qualites-developpeur

Cette fois vous vous dites, c’est sûr, l’auteur de ce post a fumé la moquette. Sans doute. Mais, cette moquette a à voir avec celle dont Woody Allen a dit : « Le doute me ronge. Et si tout n’était qu’illusion ? Si rien n’existait ? Dans ce cas, j’aurais payé ma moquette beaucoup trop cher ». […]

Lire la suite »
FacebookTwitterGoogle+LinkedInEmailPartager l'article
Abonnement au blog