Alma a récemment annoncé sa prise de participation minoritaire dans Artics et son soutien à la jeune Scop d’Eybens, éditrice de logiciels dans le domaine des systèmes de contrôle-commande industriels. Qu’est-ce qui pousse Alma, déjà présente dans quatre secteurs de l’informatique, à s’intéresser à cette jeune pousse qui opère dans un domaine finalement assez différent ?

 

Une même clientèle industrielle

Même si la finalité de nos logiciels respectifs est très différente (outils de développement, de validation et de déploiement d’applications de contrôle-commande pour Artics, pilotage de machines-outils en découpe et tôlerie pour Alma) et s’il n’y a pas de synergie directe, nous partageons la même culture technique et une approche similaire du monde industriel en tant qu’éditeurs, ce qui facilite beaucoup la compréhension de l’offre d’Artics et de ses enjeux.

Un concept innovant

Nous pensons qu’il y a une réelle valeur ajoutée dans le produit d’Artics, qui pourrait devenir « l’atelier de l’automaticien du 21° siècle » : une plateforme générique de développement qui unifie les approches de conception, de tests, de simulation, de validation et de déploiement, indépendamment des différentes plateformes matérielles cibles utilisées dans les systèmes de contrôle commande. Artics innove également dans son approche de la vérification, proche de la démarche Qualité et basée sur les mécanismes de preuves déductives et les tests.

Un potentiel de croissance

Nous croyons au potentiel industriel d’Artics et nous souhaitons aider la jeune structure à se faire une place sur le marché, sans préjuger du futur modèle de collaboration si cela fonctionne.

Une jeune Scop

Si Artics n’avait pas été proche de nos valeurs coopératives, nous n’aurions probablement pas franchi le pas. Mais soutenir un projet porté par une jeune équipe avec laquelle nous partageons la même vision de l’entreprise et qui est désireuse de s’associer avec Alma est très motivant. Nous sommes convaincus qu’une Scop peut réussir dans l’IT sans être forcément labélisée start-up !

Une équipe motivée et attachante

Est-ce lié à ce qui précède ? En plus d’être très sympathiques, les ingénieurs qui forment l’équipe d’Artics sont passionnés par leur produit et leur aventure entrepreneuriale. Le courant passe et c’est un plaisir de travailler ensemble !

Un appui concret

C’est essentiel : nous soutenons ce projet car à travers notre taille, notre image, nos services généraux… nous pensons que l’expérience et les moyens d’Alma peuvent directement servir Artics.

Impliquer des Almatiens

En corollaire, participer à ce type de partenariat permet à des Almatiens de s’ouvrir et de mettre à profit leurs compétences dans le cadre du soutien à la structure accompagnée : gestion de projet, recrutement, communication, commercial… Une forme de parrainage, voire de mécénat de compétences, qui est encouragée chez Alma et qui est source de motivation pour les Almatiens.

Explorer de nouveaux horizons

S’intéresser à de nouvelles activités, en interne ou en soutien à des structures tierces, a toujours marqué le développement d’Alma. C’est un moyen pour élargir et fortifier le réseau et une façon de semer des graines pour l’avenir. Nous réfléchissons aujourd’hui à une manière plus structurée de financer et d’accompagner le développement de projets innovants, proches de nos métiers, dans un état d’esprit coopératif. Artics a toute les caractéristiques de ce type de projets.

 

C’est donc bien à travers une combinaison de raisons économiques, stratégiques et, non des moindres, humaines et même éthiques, qu’il faut comprendre notre soutien à Artics, finalement tout à fait conforme à la pratique d’Alma !