Les trois qualités du développeur : impatience, paresse et orgueil

Cette fois vous vous dites, c’est sûr, l’auteur de ce post a fumé la moquette. Sans doute. Mais, cette moquette a à voir avec celle dont Woody Allen a dit : « Le doute me ronge. Et si tout n’était qu’illusion ? Si rien n’existait ? Dans ce cas, j’aurais payé ma moquette beaucoup trop cher ». […]

Lire la suite »

Dette technique : quand les programmeurs passent et que les programmes restent

Au moment de la grande peur du bug de l’an 2000, de nombreuses entreprises se sont aperçues qu’elles utilisaient des programmes écrits 20 ou 30 ans auparavant. Leurs auteurs avaient quitté l’entreprise depuis longtemps, l’entreprise elle-même avait plusieurs fois changé de nom, de locaux, de propriétaire. Les logiciels, l’immatériel durent souvent plus que le matériel.

Lire la suite »