Moment d’échange sans contraintes entre Almatiens destiné à aborder de nombreux sujets touchant de près ou de loin à Alma, l’Alma Café du vendredi est devenu une véritable institution.

 

Comment optimiser nos moyens de production de froid et de chaleur dans nos locaux de Saint-Martin-d’Hères tout en améliorant notre confort et en réduisant notre facture énergétique ? C’était le thème de la discussion à l’« Alma Café » qui a réuni une trentaine d’Almatiens vendredi dernier entre 13h et 14h. Le groupe de travail qui avait planché sur le sujet cet hiver et supervisé un audit énergétique a fait le bilan de celui-ci, puis a présenté les enjeux et les scénarios possibles. Questions, objections, idées alternatives, chacun a pu se faire un avis ou donner son point de vue… comme à la machine à café !

Un autre lieu d’expression et d’échange

Depuis le lancement de cette initiative en avril 2013, l’Alma Café se tient environ une fois par mois un vendredi. Chaque rendez-vous est centré sur un thème donné, fixé à l’avance, mais toutes sortes de sujets peuvent être abordés pourvu qu’ils concernent Alma directement ou indirectement : développement, économie, vie coopérative, gouvernance, Alma dans la cité, etc.

L’Alma Café a été institué comme un moment d’échange entre Almatiens, mais aussi avec des intervenants extérieurs, ne nécessitant ni réelle préparation ni démarche suivie. Vient qui veut, on se rassemble autour d’un café et de petits gâteaux concoctés par les cantinières-caravanières hébergées du bonsens des mets, en toute convivialité.

Les Almatiens sont régulièrement consultés pour décider du contenu de l’Alma Café, qui peut prendre plusieurs formes : débat de fond (la gouvernance d’Alma, questions ouvertes aux membres du Conseil d’Administration…), exposé « métier » ou technique (l’expérience utilisateur d’un logiciel, le cloud pour les nuls et les autres…), interventions extérieures (témoignage d’une reprise d’entreprise en Scop…), présentation des projets d’une équipe, voire ateliers (comment bien présenter Alma à l’extérieur) ou même jeux (un quizz sur les Scop pour tester et partager nos connaissances).

Sous l’arbre à palabres

Chez Alma on discute déjà beaucoup, alors pourquoi ce format ? Pour stimuler des échanges « transversaux » au-delà des scopettes, des équipes, des bâtiments ou des sites distants (Alma a plusieurs agences en France) ; pour susciter encore plus de participation des Almatiens à la marche de l’entreprise en parallèle aux lieux d’expression formelle et aux instances de décision existantes ; pour créer un appel d’air avec l’extérieur… et pourquoi pas, pour trouver des idées et faire naître de nouveaux projets.

Avec 20 à 30 participants à chaque rencontre, l’Alma Café a trouvé son public, ou plutôt ses publics. Et même si ce n’est pas un lieu de prise de décision, les Almatiens sont attentifs à la forme et au contenu, attention par exemple aux interventions trop « descendantes ». Reste qu’il n’est pas facile de faire s’exprimer tout le monde et que plus on est nombreux, plus cela devient illusoire… Varier au maximum les thèmes et les formats semble donc la meilleure formule. Cette année nous souhaitons aussi multiplier les interventions extérieures. Alors, vous seriez tenté(e) pour venir parler aux Almatiens de votre entreprise ou de votre projet ?